« "Baroque" is trendy... | Accueil | Tranquille...mais il faut pas le dire trop fort! »

18 avril 2007

Commentaires

christophe

Très belle sensibilité qu'est la tienne et très bon gout.

Vicky

Merci Christophe.

GreG B.

Allez dis-moi tout... t'es une tite scorpionne ?

nina de zio peppino

Le rouge ? génial comme couleur ! J'ai un petit sac rouge JPG qui fait fureur en soirée ! Faut juste oser…Rouge comme zio peppino !

B2

Moi aussi j'adore le rouge .. Surtout quand une femme en porte :P

D'ailleurs, j'ai toujours dit que le rouge vous va à merveilles, les femmes ^^


greg

Il faut que tu t'intéresses au projet de Bono autour du rouge, pleins de produits qui soutiennent son association (dont l'ipod rouge d'ailleurs). Joindre l'utile à l'agréable, quel bonheur :)

Vicky

Greg pourquoi tu crois que j'ai mis un lien sur l'iPod qui mène ici:http://www.joinred.com/globalfund.asp??? Ce n'est pas pour rien...

Well

Raide du Rouge ?

"Autrefois la plus stable des couleurs, mais extrêmement coûteuse, le rouge (en particulier la pourpre*) fut la couleur par excellence, réservée à l'élite, au point qu'il était interdit de se vêtir de pourpre sous peine de mort ou de porter des "gueules" dans ses armoiries à moins d'être prince ou d'en avoir l'autorisation. Le rouge devint la couleur représentative des rois, des chefs et dignitaires notamment dans l'armée, l'Église, la justice... et le symbole du pouvoir, de la dignité, du mérite, de l'apparat... Amaranthe, andrinople, cramoisi, écarlate, pourpre... ces noms de matières colorantes et d'étoffes prestigieuses rouges témoignent de l'histoire sociale de cette couleur, représentative de diverses institutions et dignités : rois et empereurs (Chambre de la pourpre), chefs de l'Église, (cardinal, pourpre cardinalice, endosser l'écarlate), magistrats, soldats de l'armée française (andrinople, garance)... La langue rend compte, dans ses sens figurés, de la gloire passée et de l'excellence de la couleur rouge. Pourpre a désigné, par métonymie, le pouvoir, la puissance, la richesse ; écarlate, le premier choix, le plus distingué (l'écarlate de la noblesse) ; cramoisi, le magnifique. Au XXe siècle, le rouge est encore la couleur de la puissance et du mérite, et de l'honneur rendu (rosette rouge, ruban rouge, tapis rouge...) qui s'est étendue au domaine du commerce, pour indiquer la qualité des produits alimentaires (cordon rouge, label rouge, ruban rouge).Autrefois la plus stable des couleurs, mais extrêmement coûteuse, le rouge (en particulier la pourpre*) fut la couleur par excellence, réservée à l'élite, au point qu'il était interdit de se vêtir de pourpre sous peine de mort ou de porter des "gueules" dans ses armoiries à moins d'être prince ou d'en avoir l'autorisation. Le rouge devint la couleur représentative des rois, des chefs et dignitaires notamment dans l'armée, l'Église, la justice... et le symbole du pouvoir, de la dignité, du mérite, de l'apparat... Amaranthe, andrinople, cramoisi, écarlate, pourpre... ces noms de matières colorantes et d'étoffes prestigieuses rouges témoignent de l'histoire sociale de cette couleur, représentative de diverses institutions et dignités : rois et empereurs (Chambre de la pourpre), chefs de l'Église, (cardinal, pourpre cardinalice, endosser l'écarlate), magistrats, soldats de l'armée française (andrinople, garance)... La langue rend compte, dans ses sens figurés, de la gloire passée et de l'excellence de la couleur rouge. Pourpre a désigné, par métonymie, le pouvoir, la puissance, la richesse ; écarlate, le premier choix, le plus distingué (l'écarlate de la noblesse) ; cramoisi, le magnifique. Au XXe siècle, le rouge est encore la couleur de la puissance et du mérite, et de l'honneur rendu (rosette rouge, ruban rouge, tapis rouge...) qui s'est étendue au domaine du commerce, pour indiquer la qualité des produits alimentaires (cordon rouge, label rouge, ruban rouge)." Sources : CNRS

"Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge." Pablo Picasso

Donc pas de hasard si toi aussi tu aimes le rouge...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.